Gestalt Thérapie Annecy

La Gestalt-thérapie

Historique

La Gestalt est un mot allemand « Gestalten » qui veut dire mettre en forme, définir, déterminer, dans le sens de créer. On peut le traduire en français par forme, c’est-à-dire ce qui apparait, ce qui fait figure à un moment donné dans le champ de la relation thérapeutique. C’est à partir de cette émergence (de mots, d’émotions, de sensations, d’informations présentes dans l’environnement…) que vont se construire les échanges entre patient et thérapeute.
Ce courant de la psychothérapie est né aux États-Unis dans les années 50 avec Fritz Perls, médecin, psychiatre et psychanalyste allemand et à sa femme Laura, psychologue. Goodman, écrivain et penseur américain a également contribué à leurs réflexions de l’époque.
Une des idées révolutionnaires de Perls était que chaque personne, chaque situation, peut être vécue comme une page blanche, comme une expérience unique et singulière à chaque fois.
La Gestalt-thérapie a été l’une des premières psychothérapies à rompre avec les méthodes traditionnelles de la psychanalyse, qui se focalisaient sur les traumatismes de la petite enfance, et à mettre l’accent sur les émotions et les perceptions que peut avoir une personne dans un moment donné.
Depuis son émergence, de nombreuses écoles ont vues le jour, différents courants se sont développés faisant de la Gestalt-thérapie le deuxième mouvement thérapeutique représenté dans le monde aujourd’hui.

Définition

La Gestalt-thérapie est une approche humaniste et existentielle qui prend en compte l’être humain dans sa globalité (intellectuelle, corporelle, sensorielle, émotionnelle, spirituelle, intuitive…) et dans son rapport intime et social à l’environnement.
Elle permet d’accueillir et de mettre en lumière ce qui apparaît à la personne, telle qu’elle est dans l’instant présent, quelle que soit la période de sa vie, quelques soient les domaines qui ont besoin d’être abordés (personnel, familial, professionnel, existentiel…) sans jugement ni ordre de valeur.
La Gestalt fait partie des approches psycho-corporelles alliant verbalisation, travail sur le ressenti interne, mise à jour du vécu émotionnel. C’est aussi une thérapie relationnelle dans laquelle le professionnel prend part à ce qui se passe pour lui dans l’ici et maintenant de la relation thérapeutique.
La psychothérapie est avant tout une rencontre où « feeling » et confiance jouent un rôle important dans l’accompagnement. On dépasse ici la question de la « méthode » ou la visée d’un « objectif ».
Prendre contact avec un professionnel demande du courage et l’acceptation que l’on n’arrive pas toujours à sortir seul d’une situation douloureuse. C’est un premier pas qui, dans le fond, amorce déjà quelque chose du changement.
Le thérapeute est alors un soutien, un « facilitateur » qui permet d’exprimer, d’affronter, de reconnaitre, d’accepter pour pouvoir transformer un endroit de sa vie dans lequel on se sent en difficulté, figé, où on a du mal à se sentir exister.
Passer d’un état d’être à un autre, d’une situation à une autre, trouver sa voie (voix…) revêt des étapes qui sont propres à chacun.
C’est en effet un processus, une aventure qui s’inscrit dans le temps et dans laquelle patient et thérapeute s’engagent à chaque pas.
Avec le temps, la Gestalt-thérapie peut être expérimentée aussi comme une philosophie de vie qui cherche à donner du sens et une direction à nos expériences, en étant plus présent à soi, à nos besoins en lien avec ceux de l’environnement, en développant une capacité consciente et responsable de choisir et de créer notre vie.

Gestalt Thérapie Annecy

La Gestalt-thérapie

Historique

La Gestalt est un mot allemand « Gestalten » qui veut dire mettre en forme, définir, déterminer, dans le sens de créer. On peut le traduire en français par forme, c’est-à-dire ce qui apparait, ce qui fait figure à un moment donné dans le champ de la relation thérapeutique. C’est à partir de cette émergence (de mots, d’émotions, de sensations, d’informations présentes dans l’environnement…) que vont se construire les échanges entre patient et thérapeute.
Ce courant de la psychothérapie est né aux États-Unis dans les années 50 avec Fritz Perls, médecin, psychiatre et psychanalyste allemand et à sa femme Laura, psychologue. Goodman, écrivain et penseur américain a également contribué à leurs réflexions de l’époque.
Une des idées révolutionnaires de Perls était que chaque personne, chaque situation, peut être vécue comme une page blanche, comme une expérience unique et singulière à chaque fois.
La Gestalt-thérapie a été l’une des premières psychothérapies à rompre avec les méthodes traditionnelles de la psychanalyse, qui se focalisaient sur les traumatismes de la petite enfance, et à mettre l’accent sur les émotions et les perceptions que peut avoir une personne dans un moment donné.
Depuis son émergence, de nombreuses écoles ont vues le jour, différents courants se sont développés faisant de la Gestalt-thérapie le deuxième mouvement thérapeutique représenté dans le monde aujourd’hui.

Définition

La Gestalt-thérapie est une approche humaniste et existentielle qui prend en compte l’être humain dans sa globalité (intellectuelle, corporelle, sensorielle, émotionnelle, spirituelle, intuitive…) et dans son rapport intime et social à l’environnement.
Elle permet d’accueillir et de mettre en lumière ce qui apparaît à la personne, telle qu’elle est dans l’instant présent, quelle que soit la période de sa vie, quelques soient les domaines qui ont besoin d’être abordés (personnel, familial, professionnel, existentiel…) sans jugement ni ordre de valeur.
La Gestalt fait partie des approches psycho-corporelles alliant verbalisation, travail sur le ressenti interne, mise à jour du vécu émotionnel. C’est aussi une thérapie relationnelle dans laquelle le professionnel prend part à ce qui se passe pour lui dans l’ici et maintenant de la relation thérapeutique.
La psychothérapie est avant tout une rencontre où « feeling » et confiance jouent un rôle important dans l’accompagnement. On dépasse ici la question de la « méthode » ou la visée d’un « objectif ».
Prendre contact avec un professionnel demande du courage et l’acceptation que l’on n’arrive pas toujours à sortir seul d’une situation douloureuse. C’est un premier pas qui, dans le fond, amorce déjà quelque chose du changement.
Le thérapeute est alors un soutien, un « facilitateur » qui permet d’exprimer, d’affronter, de reconnaitre, d’accepter pour pouvoir transformer un endroit de sa vie dans lequel on se sent en difficulté, figé, où on a du mal à se sentir exister.
Passer d’un état d’être à un autre, d’une situation à une autre, trouver sa voie (voix…) revêt des étapes qui sont propres à chacun.
C’est en effet un processus, une aventure qui s’inscrit dans le temps et dans laquelle patient et thérapeute s’engagent à chaque pas.
Avec le temps, la Gestalt-thérapie peut être expérimentée aussi comme une philosophie de vie qui cherche à donner du sens et une direction à nos expériences, en étant plus présent à soi, à nos besoins en lien avec ceux de l’environnement, en développant une capacité consciente et responsable de choisir et de créer notre vie.

En pratique

À propos

Engagements